Le premier salon international de la finance digitale prévu en mars 2022 à Abidjan – FAAPA FR

 Abidjan, 13 fév 2022 (AIP)- Abidjan abritera les 28 et 29 mars 2022, le premier Salon international de la finance digitale (SIFD) à l’initiative de la régie de communication globale, Christ Image, sous l’égide du ministère de l’Economie et des Finances, avec l’ensemble des acteurs financiers.

Au cours d’une rencontre avec la presse, vendredi 11 février 2022, le commissaire général du Salon, Maixent Olimbo, a précisé que cet événement réunira les banques, systèmes financiers décentralisés, les acteurs de la Fintech et du mobile banking autour du thème, «digitalisation des systèmes financiers », à l’auditorium de la CAISTAB au Plateau.

Il a souligné que ce salon vise, entre autres, à augmenter la notoriété et le renforcement du positionnement des acteurs de la finance digitale sur le marché africain, de créer des partenariats, évaluer les besoins réels de la clientèle et promouvoir les produits existants.

En plus des rencontres B to B et B to C, le salon sera dédié à la foire des investisseurs, le village des innovateurs, des formations gratuites et divers ateliers. Entre 6.000 et 10.000 visiteurs sont attendus au cours des deux jours du salon.

La Chambre de commerce belge et luxembourgeoise en Côte d’Ivoire (Beluci ) représentée par Pierre Declerck, administrateur directeur général de Brussels Airlines a paraphé un mémorandum d’entente avec les organisateurs du salon pour soutenir la Côte d’Ivoire dans son repositionnement en tant que pays-phare de l’Afrique de l’ouest.

L’Association des professionnels de banques et établissements financiers de Côte d’Ivoire (Apbef-CI) et l’Agence de promotion de l’inclusion financière (AFIP-CI), office du ministère de l’Economie et des Finances en charge de la digitalisation, se sont accordées pour soutenir l’inclusion financière à travers ledit salon.

De 2014 à 2017, le taux de pénétration du mobile money est passé de 24% à 34% avec près de 30 millions de comptes « money » recensés. L’AFIP vise 60% de taux d’inclusion financière en Côte d’Ivoire dans les années à venir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>