Fintech, l’inclusion financière par le digital

Les 28 et 29 mars 2022, Abidjan abritera son premier Salon international de la finance digitale, à l’auditorium de la Caistab, au Plateau, le centre des Affaires de la capitale économique Ivoirienne. Une initiative de l’Etat de Côte d’Ivoire et de l’ensemble des acteurs financiers du pays.

les 28 et 29 mars prochain, Abidjan vibrera au rythme de la finance digitale. Initiée par la régie de communication globale Christ Image, le premier Salon international de la finance digitale se tiendra à l’auditorium de la Caistab (Caisse de stabilisation et de soutien des prix des productions agricoles) du Plateau. Une information rendue publique le samedi 12 février 2022, lors d’une conférence de presse au Mövenpick hôtel, Abidjan – Plateau. Ce salon, aux enjeux multiples, réunira les banques, les opérateurs des systèmes financiers décentralisés, les acteurs de la Fintech et du mobile banking.

Selon le commissaire général du Salon, Maixent Ondimbo, l’événement situe la plateforme Abidjanaise au cœur de l’économie 3.0. Autrement dit, il met de plain-pied dans l’économie du futur. Il a, par ailleurs, mentionné que la finance digitale se définit comme le fait de développer des services financiers à l’aide de moyens de transactions électroniques. Aussi, requérant l’adhésion de partenaires de tous les secteurs d’activité au Salon,

il a joint l’acte à la parole en paraphant un memorandum d’entente avec la Beluci (Chambre de commerce belge et luxembourgeoise en Côte d’Ivoire), représentée par Pierre Declerck, l’administrateur directeur général de Brussels Airlines. Pour ce dernier, il faut soutenir la Côte d’Ivoire dans son repositionnement en tant que pays-phare de l’Afrique de l’Ouest. L’Apbef-CI (association des professionnelles de banques et établissements financiers de Côte d’Ivoire), l’Afip (Agence de promotion de l’inclusion financière) et l’office du ministère de l’Economie et des finances en charge de la digitalisation de Côte d’Ivoire se sont accordés pour soutenir l’inclusion financière, à travers ce Salon international de la finance digitale. Plus de 6.000 participants sont attendus à ce salon pour la promotion de l’usage des services financiers par voie de canaux digitaux.

Selon Patrice Brou de l’Afip, de 2014 à 2017, le taux de pénétration du mobile money est passé de 24% à 34%, avec près de 30 millions de comptes money recensés. Toujours selon ses dires, l’Afip vise 60% de taux d’inclusion financière, en Côte d’Ivoire. Une lucarne et des débats autour des solutions innovantes sont prévus, lors de ce salon, pour la mise en exergue des fintechs, qui vont développer des offres logicielles qui seront présentées aux partenaires et aux banques, ainsi que des cadres d’échange B to B (business to business) et B to C (business to consumer).